L aide a domicile a le vent en poupe

"L'aide à domicile, un secteur qui recrute". Tel est le titre de l'article paru dans la Nouvelle République d'aujourd'hui. Il parle des débouchés des métiers de l'aide à domicile dans le sud Deux-Sèvres où sont déjà employés plus de 760 personnes. Pas étonnant avec une hausse d'activité de 7,4% en 2015 pour les entreprises du secteur et une population vieillissante. Selon Pôle emploi, l'aide à domicile est le secteur où il y a le plus d'intentions d'embauches en 2017. Selon les comités de bassin d'emploi du Niortais et du Mellois, ce sont les métiers qui offrent le plus de débouchés. 25 à 30 embauches supplémentaires prévues chaque année. C'était sans compter sur l'arrivée du Coocon car nous aussi on recrute!

grand-mère sorties emploi accompagnement aide à domicile Le Coocon
Crédit photo: sentientobserver© pixabay

Des métiers qui ont du mal à attirer

En effet "les employeurs ont des difficultés à recruter" car s'il existe plusieurs métiers au sein de l'aide à domicile, tous ont en communs les mêmes inconvénients.

Les emplois à temps plein sont rares, et cela n'est pas toujours le choix du salarié. C'est pourquoi nous avons choisi, selon les disponibilités et choix de nos salariés, de proposer des contrats à temps partiel de 120 h mensuelles minimum jusqu'au temps plein en fonction des postes. Afin de garantir un niveau de vie correct à nos collaborateurs. 

Les horaires sont aussi atypiques. Ce qui crée souvent des difficultés pour faire garder les enfants ou trouver un autre travail. L’organisation  du Coocon, établi avec les collaborateurs lors de réunions trimestrielles, permet de connaitre son emploi du temps à l'année et de profiter de sa vie privée

Selon moi, l'article omet de dire que les métiers de l'aide à domicile souffrent d'une mauvaise image. Il sont vus comme un travail ingrat et sont souvent réduit, dans la tête des gens, aux actes ménagers. Encore trop souvent considérés comme des "larbins" ou des "bonnes", les salariés ne sont pas assez reconnus pour le formidable travail qu'ils effectuent. C'est pourquoi il nous a semblé impératif de créer une Société Coopérative Ouvrière de Production: pour que nos salariés soient impliqués à tous les stades de l'entreprise, écoutés, valorisés.  Nous souhaitons à nos salariés d'être épanouis  professionnellement comme personnellement.

Des avantages non négligeables

Mais il existe de nombreux avantages à travailler au service des autres.

Le premier est que ce sont des emplois en CDI et non délocalisable. Ce qui m'amène au deuxième avantage: vous travailler près de chez vous! Par exemple, notre secteur d'intervention se limite aux ex cantons de Chef-Boutonne et Sauzé-Vaussais.

Mais le plus important est la relation qui se crée entre le salarié et les personnes qu'il aide à leur domicile. Partager leur intimité au quotidien crée du lien et un sentiment d'accomplissement

garde d'enfant aide à domicile
Crédit photo: dassel© pixabay

Et si vous rejoigniez le Coocon?

Nous avons rencontré deux personnes qui ont été séduites et sont prêtent à nous rejoindre. Nous sommes ravies et j'espère pouvoir vous les présenter bientôt.

Nous recherchons plusieurs profils: des assistantes de vies pour les équipes de jour , pour la garde itinérante de nuit, pour le relayage, et toujours des avis, conseils, .... pour ceux qui se sentent concernés par le sujet.

Aucun diplôme n'est nécessaire, la formation est là pour ça, c'est la motivation qui compte. Et la détention du permis de conduire! 

Si vous aussi vous êtes intrigué, souhaitez nous rencontrer, il vous suffit de nous contacter


Vous pouvez continuer votre lecture avec l'article de La Nouvelle République .


Écrire commentaire

Commentaires: 0

09 83 54 05 19

Accueil téléphonique 

Du lundi au vendredi de 9h à 12h30  et de 14h à 17h30.

 Ouverture au public

Lundi, Mardi, Vendredi & Samedi de 9h à 12h30.

En dehors de ces horaires, sur rendez-vous . 

10 avenue Louis DOIGNON - Apt 2 RDC - 79110 CHEF-BOUTONNE

Livre d'or COMMENTAIRES AVIS LE COOCON

Avec le concours financier de la région Nouvelle-Aquitaine